Samedi, 23 avril, 2022

Les aides pour le maintien à domicile d’un senior sont nombreuses et dépendent de sa situation. Attention, elles sont rarement cumulables.

L’APA, Allocation personnalisée d’autonomie, à domicile

L’APA est une aide réservée aux plus de 60 ans qui permet de couvrir de nombreux frais liés à la dépendance : dépenses liées au maintien à domicile ou frais de l’EHPAD, ou d’un établissement équivalent.

L’APA est allouée aux personnes en situation de dépendance de plus de 60 ans. Elle est calculée selon le degré de dépendance répertorié par le dispositif AGGIR. L’octroi de l’APA ne dépend pas des ressources de la personne dépendante. Pour l’obtenir, il faut cependant :

être âgé de 60 ans et plus ;

constater une perte d’autonomie relative à son état physique et/ou psychique ;

ne pas être en mesure de réaliser seul les actes de la vie quotidienne (Groupe GIR 1 à GIR 4 de la grille AGGIR) et nécessiter une surveillance régulière ;

résider en France. Les étrangers doivent être en situation régulière et légale sur le territoire français de façon stable et régulière.

Le montant de l’APA est calculé en fonction :

du niveau de perte d’autonomie de la personne (Gir),

du coût des aides à mettre en place,

de la participation financière du bénéficiaire.

 La demande d’APA à domicile

Le dossier de demande d’APA peut être retiré auprès du Conseil départemental.

D’autres points d’information locaux peuvent le communiquer :

les CLIC et autres points d’information locaux dédiés aux personnes âgées,

les CCAS (Centres Communaux d’Action Sociale),

les organismes de Sécurité sociale, les mutuelles,

ou directement dans l'une des agences Maviesifacile.

Le dossier complété doit être adressé au président du Conseil départemental avec les pièces demandées.

L’ARSM, l’Allocation Représentative de Services Ménagers

L’Allocation Représentative de Services Ménagers est une aide sociale du Conseil départemental ou de votre caisse de retraite permettant de couvrir une partie des frais liés à une situation de dépendance. Son objectif est de favoriser le maintien à domicile des personnes âgées. Pour bénéficier de l’ARSM, vous devez être âgé d’au moins 65 ans (60 ans sous conditions) et ne pas percevoir l’APA.

L’ARDH, Aide au Retour à Domicile après Hospitalisation

Après une hospitalisation, de nombreuses personnes ont besoin d’un soutien extérieur lors de leur retour à domicile. L’ARDH s’inscrit dans le dispositif Plan d’Actions Personnalisé (PAP) définie par la Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse (CNAV). Elle prend en charge pour une durée de 3 mois une partie des frais d’assistance à domicile et peut atteindre 1800 € pour la durée totale de la prise en charge.

Les conditions d’attribution de l’ARDH

Pour bénéficier de l’ARDH, les retraités doivent répondre aux critères suivants :

relever du régime général de la Sécurité sociale

être âgé de plus de 55 ans

ne pas bénéficier de prestations similaires versées par d’autres organismes

relever des groupes iso ressources GIR 5 ou GIR 6 aux termes du pronostic de récupération

Le PAP, Plan d’Actions Personnalisé

L’Assurance retraite et la Carsat proposent un dispositif de conseils, d’aides financières et matérielles. Le PAP permet de financer les aides à domicile, mais aussi l’hébergement temporaire ou encore la prévention. Cette aide n’est pas cumulable, notamment avec l’APA ou la PCH…

Les aides au logement : APL, ALS et ALF

L’APL est une aide destinée à réduire la charge de son loyer, en zone « tendue ». Pour cela, le logement doit être votre logement principal et répondre à certains critères de décence et de conditions minimales d’occupation. L’ALS (Allocation de Logement Social) et l’ALF (Allocation de Logement Familial) sont similaires à l’APL, mais leurs conditions d’obtention diffèrent. Un simulateur de la CAF vous permet de savoir à quelle aide vous êtes éligible.

Le CESU, Chèque Emploi-Service Universel

Le CESU est un titre de paiement qui permet de régler les prestations d’aides et de service à la personne à domicile. Il est préfinancé en partie ou en totalité par un organisme tel que les caisses de retraite complémentaire ou les mutuelles.

Pour régler les services de  Maviesifacile, le CESU constitue un mode de paiement simplifié. Deux types sont possibles : le CESU bancaire et le CESU préfinancé.

Il existe un certain nombre de réductions fiscales et d’exonérations fiscales dédiées aux personnes âgées dépendantes, permettant la prise en charge des coûts supplémentaires liés à la perte d’autonomie.

Sous certaines conditions, les personnes âgées dépendantes peuvent bénéficier d’exonérations ou de réductions d’impôts. Elles peuvent concerner :

la taxe foncière,

la taxe d’habitation,

la taxe audiovisuelle. 

En savoir plus sur les aides et exonérations fiscales

Les crédits d’impôt

Lorsqu’une personne âgée ou handicapée réalise des travaux dans le but de faciliter son maintien à domicile ou lorsqu’elle emploie un professionnel dont la présence vise à faciliter le maintien à domicile, elle peut bénéficier de réductions fiscales.

Les aides de l’AGIRC/ARRCO

Ces aides sont délivrées par les caisses de retraite complémentaire. Elles peuvent financer (sur demande et selon les critères sociaux) des aides ménagères, un personnel de soutien à domicile ou des travaux d’amélioration de l’habitat (notamment sous forme de prêt).

 

10/10
3 avis
Voir le certificat
Professionnels certifiés
Membre du réseau
d’excellence